La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
La Lozere suite-01

Partager via un média social

Les Républicains

survivront-ils à Fillon et Wauquier ?
heureusement que les Balkany sont là !

un petit clic pour la page "Galerie" ...un petit clic pour la page "Galerie" ...


« rester connecté à la vraie vie »

Cliquez pour lire l'article de Médiapart.Cliquez pour lire l'article de Médiapart.

Nos animaux fétiches "Jojo le Mérou" et "Paul le Poulpe" sont désormais rejoints par "François le Homard".

Gilets jaunes

Forcément, ils sont moins nombreux aujourd'hui ...

Cliquez sur la photo pour visiter notre diaporama "Gilets jaunes".Cliquez sur la photo pour visiter notre diaporama "Gilets jaunes".
Voie de Valdonne

16 juin à Roquevaire, le collectif V2V maintient la pression.

Cliquez sur la photo pour accéder à l'article de La Provence.Cliquez sur la photo pour accéder à l'article de La Provence.Et pour accéder à la dernière conférence de presse, c'est ici.

Banalisation des violences policières:
Gazés à bout portant comme des insectes !

Cliquez sur la photo pour lire l'article de Reporterre du 29 juin.Cliquez sur la photo pour lire l'article de Reporterre du 29 juin.Plus de 300 activistes non violents se sont regroupés sur le pont de Sully, à Paris, pour dénoncer l’inaction face au dérèglement climatique. Gaz lacrymogène dans les yeux, coups de matraque, injures… la réponse de l’Etat. C'était le 28 juin en pleine canicule.

bl

lllllLL'été de Trump à Metz,

Il pique une tête dans la Moselle.

cliquez pour lire l'article du huffingtonpostcliquez pour lire l'article du huffingtonpost

06/09/2018  Ouf ! Gaudin démissionne de la Métropole.

Il va pouvoir se concentrer sur la gestion de sa mairie de Marseille actuellement étrillée par le Parquet National Financier, la Cour des Comptes et le Préfet  (3 articles de Médiapart) :

1/3: Dans les placards de la municipalité,

2/3:  Et le service public, il est où ?

3/3:  Des bibliothèques à la dérive.

Marseille 5 nov : l’effondrement de trois immeubles illustre l’incurie des pouvoirs publics.

 Accédez à l'article de Médiapart du 06/11/2018. Accédez à l'article de Médiapart du 06/11/2018.

L'heure des comptes aurait-elle sonné ?

Sarkozy, Kadhafi, et aussi Guéant et Rama-Yade qui, aujourd'hui , s'occupe du "cri de détresse des iraniennes" ...Sarkozy, Kadhafi, et aussi Guéant et Rama-Yade qui, aujourd'hui , s'occupe du "cri de détresse des iraniennes" ...

 "Paul Bismuth", Bygmalion, mais surtout les soupçons de financement libyen visent désormais N.Sarkozy et son entourage.
"L'histoire d'une haute trahison", le livre de F.Arfi et K.Laske, résultat de six ans d'enquête, vient de paraître.
21 mars 2018 :
Sarkozy est mis en examen pour "corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournement de fonds publics  libyens".
29 mars 2018 :
Sarkozy est renvoyé en correctionnelle  pour trafic d’influence et corruption à la Cour de cassation.
8 octobre 2018 :
  petit à petit,  ça vient ...
N.Sarkozy voit son premier recours dans l'affaire des "écoutes" rejeté par la justice.
25 octobre : nouveau coup dur !
Affaire Bygmalion : la cour d'appel confirme le renvoi en correctionnelle de N.Sarkozy.
30 janvier 2019 :
Financement Lybien : Nicolas Sarkozy perd définitivement contre Médiapart devant la cour de Cassation.
25 mars 2019 :
Affaire des "écoutes": La justice rejette les recours de N.Sarkozy.

19 juin 2019 :
Dans l'affaire Paul Bismuth N.Sarkozy sera bien jugé pour corruption, une première pour un président de la République.

encore à suivre, patience ..., les Gilets Jaunes, eux, passent en "comparution immédiate". La justice est la même pour tous, mais à une vitesse adaptée à chacun !

Guernica :
les 80 ans du tableau de Picasso et des bombes nazies sur la ville.
Le 26 avril 1937, la petite ville basque espagnole brûlait sous les bombes larguées par des avions de la légion Condor envoyée par Hitler.

En savoir un peu plus sur le sujet...


 Page Actualité

12 juillet 2019 :  Instrumentalisation de la Saint Eloi.

29 janvier 2019 :   Vaudeville municipal à Cuges .

25 octobre 2018 :  La campagne lozérienne 2018, ce fut un bon cru.

16 mai 2018 :   Et maintenant, à vous de jouer !

15 mai 2018 :   Une rando-Découverte le 21 Mai .

30 mars 2018 :  Au Conseil de Territoire, abandon du Val'Tram et un forage suspect pour la ZAP de Cuges.

24 janvier 2018 :  Accident mortel de parapente à Cuges.

19 octobre 2017 :  Réunion sur l'environnement au Circuit du Castellet avec les riverains.

20 octobre 2017 : Révision du PLU: l'occasion imprévue de rendre un hommage appuyé à la "coquille".

22 mai 2017 :  Avis d'enquêtes publiques sur la ZAP et l'aérodrome du Castellet.
Les commandes groupées pour les restaurants scolaires.
Législatives et la fameuse "réserve parlementaire" .

3 mai 2017 :  Le deuxième tour des élections présidentielles, le 7 mai.

30 mars 2017 :  La demande par le maire de révocation du Directeur des Services Techniques mise en échec par le Conseil de Discipline.

14 février 2017 :  A travers le contrat avec "l'Eau des Collines", le maire se débarrasse d'un service municipal, un de plus !

7 février 2017 :  Plutôt un présumé-voleur que la défaite !  Les élus LR de la 9eme circonscription ne sont pas très regardants.

23 décembre 2016 :  La photo du président de PACA Estrosi en compagnie du tueur du 14 juillet de Nice.

24 octobre 2016 :  Un tour d'horizon sur la rentrée d'automne 2016.
 18 sept. 2016 :  Un procédé de traitement des rejets liquides dans les calanques, permettant de retenir les métaux, est actuellement en test à l'usine Alteo de Gardanne.  Sur ce sujet délicat lire aussi ...

7 juillet 2016 : Enquête publique sur le Plan d'Exposition au Bruit de l'aérodrome du Castellet, le maire et l'adjoint Rossi désavouent le Conseil.

15 juin 2016 :   Gens du voyage, et si l'on jouait une musique différente ?
6 juin 2016 :  la commémoration particulière de Siou-Blanc à Signes.

 le Chant des Partisans est joué à l'harmonica. le Chant des Partisans est joué à l'harmonica.

du 4 au 12 juin :  le cinquantième anniversaire du Parc de OK Corral.
19 avril 2016 :  la nouvelle rubrique mondaine !
1er avril 2016 :  l'achat d'un minibus et le Débat d'Orientation Budgétaire au CCAS
27 mars 2016 :  la bavure ordinaire filmée
Cuges-les-Pins :  un village français...
31 janvier 2016 :  les "vœux" du maire !
10 décembre 2015élections régionales
14 novembre 2015attentats, Paris, Irak, Syrie..

Alien ou le

"8ème passager":

et si nous avions à la mairie de Cuges un conseiller de plus
(ou de trop) ?
7 juillet 2
015 : 
le conseiller surnuméraire

6 juin 2015 :  commémoration à Siou Blanc



 Mandela parle de Fidel Castro

Mandela parle de Castro ...Mandela parle de Castro ...

29 nov 2016. Le dictateur, le tyran, le despote... ces derniers temps il a été difficile d'échapper aux idées simples ! Alors, si vous n'avez pas aimé les propos de Ségolène Royal sur Fidel Castro, peut-être aimerez-vous ceux de Nelson Mandela ?


Michael Moore ne s'était pas trompé !

Le réalisateur Michael Moore, à l'inverse de la plupart des médias US et instituts de statistique, avait prévu, par ses observations, la victoire  de Trump. Suivez ce lien pour accéder aux billets qu'il a publiés sur le site HuffingtonPost C'est intéressant et instructif !


  Scoop

fauconnerie: cliquez pour la page Liens...fauconnerie: cliquez pour la page Liens...Pour le cinquantenaire du Parc OK Corral
les rapaces font leur apparition.

accédez à l'article en page Liens ...>

 Salon de l'auto à Cuges

L'ex-futur-minibus-municipal va être expertisé après sa visite à OK-Corral .... 357 ou calibre 44 ?  Une nouvelle saison de la série "Les Experts CLPPD".


 Conseil Municipal de Cuges-les-Pins

22 février 2018 :  Cour Régionale des Comptes, Débat d'Orientation budgétaire etc ...

18 décembre 2017 :  PLU, perte de compétences, et arrêt des repas spéciaux, etc ... !

10 novembre 2017 : Pour la 4eme fois cette année, le quorum n'était encore pas au rendez-vous !

22 mai 2017 :  La charte du Parc Naturel Régional de la Sainte Baume.

6 avril 2017 : Le budget de la commune et ... encore la ZAC des Vigneaux.

20 mars 2017 : le Débat d'Orientations Budgétaires.

02 mars 2017 :  Un conseil sur le personnel com- munal, la médiathèque, les décharges etc ...

16 janvier 2017 :   Un conseil plutôt "chaud".

12 et 19 décembre2016 :  Les 2 derniers conseils "fantômes" de fin d'année !
7 novembre 2016 :  le contrat de la gestion de l'eau et le marché très douteux d'un chantier de voirie.

23 juin 2016 :  16 délibérations sous le signe de la censure !
19 mai 2016 : 
logements sociaux, modification du PLU... et un festival "d'approximations".
13 avril 2016 :  le minibus, le budget et  le contrat de mixité sociale et encore les décharges !
29 février 2016 :  le débat d'orientation budgétaire.
12 novembre 2015 :  une démission de plus et l'imbroglio de l'annulation de PLU.
3 septembre 2015
à deux reprises le maire se dérobe devant ses responsabilités.
24 juin 2015 : le droit d'expression des élus.
4  juin 2015 :  la réfection de la voirie.
28 avril 2015 :  budget, irrigation et  cantine scolaire.
19 mars 2015 : 
le fonds Gabriel Vialle et la révision du PLU.
janvier 2015 : 
l'intermède du corbeau.

à Gémenos Fralib est devenu la SCOP-Thé-Infusions

La SCOP-TI sur la page LIENS...La SCOP-TI sur la page LIENS...

En mai 2015,   la production a redémarré à Gémenos, et fin septembre le thé des ex-Fralib est arrivé sur les rayons de Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché et Franprix où l'on peut désormais s'approvisionner !

Que diriez-vous de cette idée : irriguer la Monument Valley, avouez que ça aurait de la gueule ? et avec l'explosion de  la production de cactus ouvrir une gigantesque distillerie de mezcal ?


Moteur de recherche interne avec Google    


La Lozère, suite-01

17 janvier 2019

  • Dernière minute : une pétition en ligne en faveur de la relance du PNR du Haut-Allier.

Mercredi 16 janvier le collectif  "Pour un PNR  du Haut-Allier" a lancé une pétition en ligne afin de demander à Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, de «rouvrir les négociations avec l’ensemble des parties prenantes», dans la perspective de la création du PNR du Haut-Allier.

Les gorges, l'Allier et la voie du Cévenol.Les gorges, l'Allier et la voie du Cévenol.

 Lire aussi dans le presse :

04 janvier 2019

  • Wauquier retoqué par le Tribunal Administratif de Lyon : le PNR des Sources et Gorges de l'Allier va pouvoir redémarrer à la grande satisfaction de nombreux élus, citoyens et associations.

Il y eut d'abord ce signe positif du  29 novembre 2018, un article du journal La Montagne laissant entendre que le Tribunal Administratif, saisi d'un recours des élus du Rassemblement Citoyens Ecologistes Solidaires (RCES) du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, allait conclure dans leur sens, contre le Président Wauquier et la délibération qu'il avait fait voter en juillet 2016 pour mettre un terme définitif au PNR du Haut Allier dont la charte avait pourtant été approuvée par 65 communes et  la Commission Nationale de Protection de la Nature.

 Et puis, ce matin, 4 janvier, la décision est tombée, faisant la Une de plusieurs quotidiens et sites Internet : La délibération du Conseil AuRA du 7 juillet 2016 est annulée par le Tribunal Administratif de Lyon. Voir par exemple les titres, qui attestent de l'intérêt, non pas pour les déboires de Wauquier, mais pour la nouvelle chance  accordée au PNR :

"Revue de presse" du 04 janvier 2019

La Montagne,

france3-regions,

alleyras.capitale, un site militant !

Le Progrès de Lyon.

 

Ce matin, 04 janvier sur Google, les personnes intéressées ne pouvaient pas rater la nouvelle.Ce matin, 04 janvier sur Google, les personnes intéressées ne pouvaient pas rater la nouvelle.

  •  L'action des élus du Rassemblement Citoyen Ecologiste Solidaire (RCES).

La première chose à faire est de saluer l'action déterminée et efficace des élus du RCES, auteurs du recours devant le Tribunal Administratif, motivé par un manque d'information aux élus, ce dont Wauquier est coutumier, lui qui le jour de la délibération, afin de s'assurer de la docilité de ses troupes, s'était même opposé à un vote à bulletin secret !

 

Et, dès le 4 janvier, les élus du RCES sont déjà aux affaires...Et, dès le 4 janvier, les élus du RCES sont déjà aux affaires...

  •  Et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qu'est-ce qu'elle dit ?

Après l'acharnement manifesté par son président pour mettre un terme au PNR, la réaction de la Région à la décision du tribunal a de quoi surprendre : la création de ce parc ne devrait avoir aucune conséquence pour le territoire .

Une source proche du cabinet de Laurent Wauquiez précise à l'AFP  :

"La création d'un PNR relève uniquement de la compétence de l'Etat et la délibération de 2016 n'était qu'un avis simple, entre autres avis, pour fonder la décision de l'Etat  qui n'a finalement pas pris de décret de création" .

La délibération du 7 juillet 2016 n'aurait donc été qu'un simple avis pour fonder la décision de l'Etat ! Venant de Wauquier la remarque ne surprend malheureusement pas. Elle rappelle cependant un fait que l'on ne doit pas occulter concernant la part de l'Etat sur qui la Région, afin de minimiser sa défaite, veut faire peser aujourd'hui la responsabilité de l'affaire.

La responsabilité de classer le PNR incombait effectivement, à l'époque, à la ministre Ségolène Royal qui avait été sollicitée, sans succès, avant-même les élections Régionales de 2015, lesquelles laissaient craindre l'arrivée de Wauquier, connu pour son rejet de l'écologie et des écologistes, à la présidence.

Il y eut ensuite cet article inquiétant, le mot est faible, publié le 02 juin 2016 par le "Journal de l'environnement" intitulé : "PNR du Haut Allier: Wauquiez fait céder Royal", dont l'introduction suffit à illustrer quel type de "soutien" la ministre  manifestait pour le PNR :

  • "Le projet de création d’un parc naturel régional Sources et Gorges du Haut Allier touchait à sa fin. Coup de théâtre : l’Etat retient sa signature à la demande du nouveau président de région, qui veut la peau du projet. Les associations et les élus qui avaient voté en sa faveur sont vent debout."

Son contenu est instructif :

A partir de la délibération du 7 juillet qui marqua un coup d'arrêt pour le PNR, l'issue devenait encore plus incertaine. En effet, même si la décision finale appartenait toujours à la ministre, pouvait on espérer d'elle qu'elle fasse après le 7 juillet ce qu'elle n'avait pas fait avant ?

  • Fin 2016, une dernière tentative avant les élections présidentielles d'avril-mai 2017.

Le vote du 7 juillet a conféré au rejet du PNR un statut officiel,  rendant difficile une action des autres PNR, tenus, ou se croyant tenus, à une obligation de réserve. C'est dans ce contexte que nous avons créé en Août 2016 un collectif d'élus dans le but de convaincre la ministre de classer d'autorité le projet de PNR qui venait d'obtenir un avis favorable de la Commission Nationale de Protection de la Nature.

Dans ce but nous sommes intervenus à trois reprises, auprès de chacun des 51 PNR de France, avec copie aux responsables de la Fédération des PNR et courrier d'accompagnement aux ministres concernés, Environnement et Montagne. On peut trouver les documents diffusés sur ce site mais nous les rappelons ici pour en simplifier la consultation.

Les 51 PNR de France ont été informés du problème :

Adresse aux PNR I,  le 19 Août 2016,

Adresse aux PNR II, le 7 septembre 2016,

Adresse aux PNR III, le 27 septembre 2016.


Ces initiatives nous ont conduits à un échange avec la ministre Ségolène Royal qui nous amena à lui suggérer d'ignorer Wauquier, englué dans son refus, et de classer le PNR sous la responsabilité  de la Région Occitanie  favorable à ce PNR qui est situé à cheval sur deux départements, la Lozère et la Haute Loire, et deux régions.

Cette suggestion, formulée début avril,  ne reçut malheureusement aucune réponse ; ensuite on changea de président, de ministres, et  S.Royal devint "ambassadrice des Pôles", un job tranquille, juste à s'occuper des phoques et des pingouins ....

Il ressort donc que l'arrêt du processus de création du PNR du Haut Allier a résulté de la conjonction du refus brutal du président Wauquier et de la dérobade de la ministre S.Royal très certainement favorisée par une pression insuffisante exercée par les  parties favorables au PNR.

Il faudra, à l'avenir, garder à l'esprit ces conditions pour éviter un nouvel échec.

  •  Peut-on envisager, aujourd'hui, un nouveau départ ?

Le succès du recours auprès du Tribunal Administratif crée une situation nouvelle devant laquelle les élus du RCES à l'origine de l'initiative n'ont pas tardé à réagir, à l'image de Fabienne Grebert :

  • "Si Wauquier considère que la décision du Tribunal Administratif ne change pas la décision de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, nous avons de sérieux doutes sur le fonctionnement démocratique de nos institutions. Qu'à cela ne tienne nous demanderons à F. de Rugy de trancher directement."

 Si le recours des élus de RCES a ouvert la voie à un redémarrage du PNR, le redémarrage effectif est du ressort des élus des communes concernées et de la société civile. Les premiers, les maires des 65 communes de Haute-Loire et de Lozère, doivent manifester leur intention le plus clairement possible, et ce serait une bonne idée de créer les conditions pour mettre le futur PNR à l'abri des attaques qu'il a subies par le passé, en faisant appel à la société civile en créant le plus tôt possible un "Conseil de Développement".

Un Conseil de Développement :

De nombreux Parcs Naturels Régionaux ont associé, dès le démarrage du processus de leur création, ce conseil représentant la société civile, constitué d'entreprises, d'associations et d'habitants  du territoire concerné, plutôt des militants travaillant, parallèlement au syndicat mixte  dans diverses commissions, et disponibles en cas de besoin pour se mobiliser et défendre le projet.

Par exemple le Conseil de Développement du projet de PNR de la Sainte Baume, le dernier dont il a été procédé au classement fin 2017, compte depuis plusieurs années pas moins de 400 participants bénévoles répartis dans une dizaine de commissions, décidant d'initiatives, gérant un site Internet, etc .... En plus du travail accompli, ce serait, face à un excité comme Wauquier une espèce de garantie.

Mettre en avant des enjeux de territoire : 

La charte du PNR du Haut-Allier aborde une multitude de sujets. Pour redémarrer le projet pourquoi ne pas mettre en avant un petit groupe de sujets emblématiques du territoire, on pense bien sûr à la ligne ferroviaire du Cévenol, au saumon de l'Allier, et à la mise en valeur du Lac de Naussac ? Et en faire une vitrine.

Le Cévenol, c'est une vieille histoire . C'est un sujet quasi permanent de préoccupation et un enjeu de vie du territoire dont le PNR du Haut Allier peut être le meilleur ambassadeur. Il se trouve qu'il y a du nouveau qui nous vient directement de préoccupations environnementales et de nouvelles technologies. Il s'agit de trains fonctionnant à hydrogène et pile à combustible.

Nous avons, à l'intention d'une autre ligne à restaurer ( dans les BdR ) écrit un long article, ici-même,  sur la traction à hydrogène. Il est possible que cette rame ferroviaire d'Alstom nommée Coradia i-Lint fournisse un bon candidat pour la ligne du Cévenol : autonomie de 1000 km, aucune électrification nécessaire, le "plein" en 5 minutes, aucun rejet de CO2, et même une curiosité touristique ...

Le saumon de l'Allier . L'enjeu de repeupler l'Allier n'est pas seulement un objectif piscicole. Ce serait l'assurance d'une bonne gestion du cours d'eau en matière de rejets de produits fertilisants et phytosanitaires issus de l'agriculture, et aussi d'une bonne gestion du  cours de la rivière, escaliers à saumon, effacement de certains barrages etc ... L'environnement forme un tout .

La mise en valeur du lac de Naussac .  Avec le PNR naissant et le Conservatoire du littoral on a pu observer quelques projets, mais où en est-on aujourd'hui ? Tracé en 2015 par le PNR, le Conservatoire du littoral et l'Office du Tourisme de la Communauté de Communes, on attend toujours ce fameux tour du lac, un sentier qui soit réellement accessible aux randonneurs, aux cavaliers et aux VTT, que l'on pourrait emprunter  sans risquer de  se voir refoulé par une clôture barbelée sauvage ou non, sans risquer non plus de s'enliser avec son vélo ou son cheval ?

Se conformer enfin à la loi littoral, c'est quand même pas la lune !

Sans volonté concrète autant laisser Wauquier continuer ses petites  affaires.

Terminons tout de même par un petit diaporama optimiste, et Bonne Année à toutes et à tous !  Grâce au tribunal administratif de Lyon l'année commence bien, profitons en, et tout le monde au travail !

Le Cévenol, le saumon et le lac de Naussac, 3 défis à relever par le PNR des Sources et Gorges de l'Allier.

Mise à jour du vendredi 11 janvier 2019 :

Ce matin Ségolène Royal s'exprimait à 8h30 sur France Inter, rien de bien important, un peu de politique politicienne en prévision des élections européennes : angoisse ! sera-t-elle candidate ? Non !

Mais en début d'émission, au sujet du mouvement des gilets jaunes et de la démocratie, une réponse de sa part qui aura ramené certains à l'épisode du PNR du Haut Allier :

France Inter, ce vendredi 11 janvier, 8h30: oublié le PNR, hors sujet ?France Inter, ce vendredi 11 janvier, 8h30: oublié le PNR, hors sujet ?"Il faut écouter les maires !"

Saura-t-on combien parmi les 65 maires qui avaient voté la charte du PNR ont pu ne pas s'étrangler à entendre ce propos musclé ?

L'amnésie est utile en politique. Ceux qui ont eu le courage de suivre l'émission jusqu'à la fin auront pu l'entendre, au sujet de "ceux qui ont refusé le jeu de l'union des écologistes pour les prochaines européennes", déclarer sur un ton sévère : "Ils auront des comptes à rendre ..."

Mais elle non, jamais ! Les 65 maires du PNR apprécieront,  et aussi les phoques et les pingouins dont elle va enfin pouvoir s'occuper à temps plein, à moins que ...

Samedi 5 janvier au marché de Langogne, les écoles primaires de Rocles vendent leur galette afin de soutenir les activités périscolaires.Samedi 5 janvier au marché de Langogne, les écoles primaires de Rocles vendent leur galette afin de soutenir les activités périscolaires.

 

mercredi 7 mars 2018

  • Charlie-Hebdo en remet une couche sur les exactions de Wauquier et ses amis contre le PNR du Haut Allier, le saumon de l'Allier etc ...

Une surprise particulière nous attendait ce mercredi 28 février avec la publication du No 1336 de Charlie-Hebdo, contenant sur quatre pages, un grand dossier sous la plume de Fabrice Nicolino. Une couverture nationale sur des problèmes environnementaux sur le Haut-Allier !

Sous le titre "Chez Wauquier, c'est comme avant 1789" on trouve deux grands articles très bien documentés dans lesquels le journaliste replace les exactions de Wauquier et ses amis dans leur déroulement historique et la froide logique du pouvoir à tout prix :

  •  Wauquier le flingueur du Parc Naturel Régional ;
  • Les derniers saumons de l'Allier déchirent leur carte "Les Républicains".

Au cours des initiatives que nous avons prises pour la défense du Parc, nous avions pointé trois défis que le PNR, une fois sa phase de formation passée, aurait eu à relever dans l'intérêt du développement du territoire et de l'Environnement :

  • La valorisation de la ligne ferroviaire Clermont-Nimes, le Cévenol, particulièrement pittoresque sur le territoire du Parc et indispensable à son désenclavement.
  • Le retour du saumon de l'Allier en relation avec la révision des infrastructures hydroélectriques et l'action à poursuivre en concertation avec les agriculteurs pour l'amélioration de la qualité des eaux (pesticides, fertilisants).
  • La mise en valeur, avec la participation du Conservatoire du Littoral, du Lac de Naussac dans les domaines de l'agriculture et du tourisme.

Les articles de F.Nicolino portent particulièrement sur la question du saumon. Il décrit et décortique les actions de Wauquier et ses amis qui ont conduit à la construction d'un barrage supplémentaire, inutile, coûteux et néfaste à l'environnement, au mépris de la population locale  :  le barrage de Chanteuges, une bataille que les défenseurs de l'environnement n'ont pas encore perdue !

C'est un document à lire absolument, malgré que la qualité de la reproduction ne soit pas fameuse. (suggestion: au kiosque le plus proche procurez-vous Charlie-Hebdo !)  :

 

Cliquez sur le cadre pour accéder au dossier de Fabrice Nicolino.Cliquez sur le cadre pour accéder au dossier de Fabrice Nicolino.Nous avons choisi, extrait du document de F.Nicolino, un passage particulier, le témoignage de Guy Vissac ex-sénateur de Haute-Loire, RPR puis UMP, qui fut maire de Langeac pendant vingt-cinq ans, l'un des promoteurs et jusqu'au bout défenseur du projet de PNR, choqué lors de l'abandon de celui-ci par Wauquier :


"Moi j'ai été témoin d'une scène dans mon bureau. Jacques Barrot, qui a été ministre et commissaire européen, pleurait. Il pleurait d'avoir été assez bête pour donner les clés de la Haute-Loire à Laurent Wauquier. Ce dernier, sitôt élu député, a infiltré la Haute Loire à son seul profit. Le PNR voyez-vous, c'était une grande chance. En effet quand je regarde le territoire où j'ai vécu, je me dis : "Il est en train de mourir." Après ce qui s'est passé, le pays n'a plus aucun projet.
Car pardonnez-moi, refaire les trottoirs de Pinols, 190 habitants, ce n'est pas un projet. Nous avons travaillé des années pour rien."                                  

                                                                                                                                  Guy Vissac


 


Il n'y a rien à ajouter, sauf à continuer de parler du projet.

Sur la problématique du saumon de l'Allier, le dossier est assez clair et pédagogique, on se bornera à ajouter deux références locales :

Cliquez sur le cadre pour accéder au dossier.Cliquez sur le cadre pour accéder au dossier.
Les deux autres "défis", le Cévenol et le Lac de Naussac ne sont pas évoqués dans le dossier de Charlie, mais on peut facilement mesurer le manque à gagner que représente l'arrêt du PNR à la lumière des évolutions récentes :

Le cas de l'emblématique ligne "le Cévenol".

La ligne fLe machiniste-privilégié aux commandes du Cévenol.Le machiniste-privilégié aux commandes du Cévenol.erroviaire Clermont-Nimes fait partie de celles menacées, ce n'est pas nouveau mais après la publication du rapport Spinetta le risque se précise un peu plus, sans même parler des techniques utilisées par la SNCF pour "organiser le déclin", comme la suppressions d'arrêts ou de correspondances, le peu d'efforts pour assurer la continuité à l'occasion de travaux etc ...
 A cet égard, on pourra consulter l'article de la revue Reporterre : "Le Cévenol : la SNCF s’acharne contre un train vital" et, plus récemment celui de  FrancetvInfo-Occitanie : "La réforme de la SNCF et le risque de désert ferroviaire inquiètent les usagers en Lozère" .
Sans le gâchis orchestré par Wauquier, le PNR aurait pu apporter une aide précieuse et originale à "l’association des élus pour la défense du Cévenol" !

 

Le Grand Lac de Naussac.
Le PNR en formation était, pour la valorisation du Lac de Naussac, épaulé par le Conservatoire du Littoral, et des avancées intéressantes étaient déjà enregistrées, comme lors de cette journée d'étude du 3 décembre 2015 à Chastanier, où enfin, les voix critiquant la Loi Littoral avaient fini par se taire. Depuis, avec l'effacement du PNR, elles ont repris du service, toujours de la part de quelques agriculteurs opiniâtres, qui par leurs manifestations bruyantes veulent se faire passer pour les représentants de la profession, alors que, chacun pour soi, leur démarche consiste surtout à cumuler aux revenus de l'agriculture ceux de la spéculation foncière, comme auprès du mas Armand ou à la nouvelle Zone d'Entreprise.
Un exemple révélateur vient d'être fourni par "les jeunes agriculteurs" avec la remise en cause une nouvelle fois de la Loi Littoral, s'appuyant sur une hypothétique réduction de la superficie du Lac de Naussac en période de sécheresse  , sans rire  !   Il n'y a pas de petit profit...

Ils veulent, disent-ils : "changer l’image désuète du monde agricole". Eh bien bon courage, en ce qui les concerne, ils ont du pain sur la planche !

On le constate, le problème demeure essentiellement politique, non pas de politique partisane, Fabrice Nicolino l'a souligné en rappelant le rôle des promoteurs du projet de Parc, Guy Vissac membre du RPR et Bob Beaulieu un homme de gauche ... Un projet où l'objectif commun prime sur les intérêts partisans.
Depuis, Wauquier a pris de l'assurance, n'hésitant plus à dénigrer ses propres "amis", jusqu'à  accuser l'ancien Président de la République d'avoir mis, dans l'exercice des ses fonctions, ses ministres sur écoutes. Il a perdu tout sens de la mesure, et tout crédit.

Le moment est peut-être proche où l'on pourra relancer le projet. En attendant il faut entretenir la flamme, comme dans "la guerre du feu" !

 

20 octobre 2017

  • Il faudra reparler du Parc Naturel Régional des Sources et Gorges de l'Allier.

Il faut tout d'abord que j'explique aux personnes - essentiellement lozériennes - qui me font l'honneur de visiter ce site que si je n'ai rien écrit depuis une année ce n'est pas par désintérêt. Il est vrai aussi que, comme de nombreuses personnes avec qui j'ai pu échanger sur ce sujet, j'ai été marqué par les coups portés au PNR des Sources et Gorges de l'Allier par le Kim Jong Un de Haute Loire, soit L.Wauquier,  dans la toute dernière phase du processus, celle dans laquelle se trouve aussi actuellement le Parc  de la Sainte Baume.

Nous venons de vivre une période agitée et compliquée avec plusieurs élections, peu propice à inciter les grand(e)s politicien(ne)s à se montrer plus responsables qu'en temps normal. Je reviendrai sur ce sujet.

J'ai  continué à rencontrer des habitants et des élus afin de poursuivre les discussions sur le PNR, encouragé par le fait de constater que de nombreuses personnes continuaient malgré mon silence à consulter la page lozérienne du site : absolument tous les mois il y eut parmi les 10 documents les plus consultés celui concernant "LE GRAND LAC DE NAUSSAC" et "l'avis final du Conseil National de Protection de la Nature" sur le projet de PNR. Ce fut un précieux soutien.

Je veux remercier ces personnes que je ne connais sans doute pas et leur dire qu'elles n'ont pas à hésiter, si elles le souhaitent, à me contacter - andre.lambert@nordnet.fr - pour me faire connaître leur avis, leurs propositions, des documents etc ..

Je me suis rendu, cette année, à plusieurs reprises en Lozère, la dernière fois c'était début septembre pour suivre la course d'endurance équestre de Florac qui se déroule sur le territoire du Parc National des Cevennes, qui a créé l'épreuve en 1975 sur un circuit de 160 km avec plus de 4000 mètres de dénivelé. Voici quelques souvenirs de cette journée particulière du 9 septembre 2017 :

Florac 2017: 160 km et 4200 m de dénivelé à 16 km/h de moyenne ! sans parler du décor ...

Revenons au sujet.

Bon, on va quitter le parc national des Cevennes pour revenir à celui du Haut Allier, et reprendre la  discussion là où on l'avait laissée, fin 2016, un peu avant les élections présidentielles.

 Eté 2017, le lac de Naussac.Eté 2017, le lac de Naussac.

Le collectif d'élus en soutien au PNR du Haut Allier que nous avions formé est intervenu à trois reprises auprès des 51 Parcs Naturels Régionaux de France et de la Ministre de l'Envi-ronnement S.Royal. Ces interventions peuvent être retrouvées dans nos mises à jour du 17 septembre 2016 et du 28 septembre 2016.

Bien que peu spectaculaires ces initiatives ont tout de même constitué une information  exhaustive auprès des milieux les plus concernés et se sont conclues par un courrier de la Ministre qui me fut adressé en mars 2017.

La ministre de l'Environnement y réaffirmait "sa position favorable au Parc et déclarait avoir invité le Président Wauquier à reconsidérer sa décision".

Ma réponse à ce courrier s'est orientée vers une tentative de mettre à profit le soutien de la Région Occitanie concernée par les communes de la partie lozérienne du territoire du Parc, et misait aussi sur l'espoir que S.Royal n'aurait aucune raison de faire "un cadeau de départ" à Wauquier à l'approche des élections :

"Ma démarche auprès de vous, aujourd’hui, consiste à vous demander, en dépit du refus persistent du président Wauquier, de bien vouloir procéder au classement du Parc Naturel Régional du Haut Allier sous la responsabilité, si il l’accepte, du Conseil Régional d’Occitanie."

C'était optimiste. Il ne se passa rien, hormis les élections présidentielles puis législatives, et l'arrivée d'un nouveau ministre en la personne de Nicolas Hulot ....

 Suivez ce lien pour accéder au contenu de ces deux courriers.

Alors, pour résumer ...

Du côté lozérien les habitants et élus sont nombreux à être écœurés du gâchis  que représente la perte de plusieurs années de travail sur un projet qu'ils soutenaient. Du côté de la Haute Loire c'est plus compliqué à cause des initiatives de Wauquier destinées à en  "récompenser" les élus et villages qui accepteraient de sortir le PNR de leur esprit, alors, qu'en attendre ?

 La voie pour relancer l'action est donc étroite, il en existe pourtant une raisonnable :

  • Constatant qu'aucune décision ministérielle n'a finalement été prise au sujet du classement du Parc, qui aurait sanctionné plusieurs années de travail, les acteurs du projet sont fondés à en demander une au nouveau ministre de l'Envi-ronnement. Il serait donc raisonnable de demander à N.Hulot de réexaminer le dossier, éventuellement en demandant au conseil  régional de procéder à un nouveau vote.

L'issue de la consultation pourrait en être différente, on sait que, depuis les élections les alliés Modem de Wauquier sont passés chez Macron, et le vote pourrait  se dérouler cette fois-ci à bulletin secret, ce qui assurerait un peu d'équité à la procédure. Wauquier serait-il en mesure de refuser ?

 Pour mettre en œuvre cette initiative, deux conditions me paraissent nécessaires, afin de la rendre crédible:

  • Je crois que les élus, au moins ceux de la Communauté de Communes du Haut Allier, devraient s'exprimer publiquement sur le sujet.
  • Les habitants motivés devraient se regrouper, pourquoi pas à travers une association, afin de se faire entendre et mutualiser leurs forces pour peser sur les événements.

Le Parc naturel de la Sainte Baume qui touche actuellement au but a lui aussi connu plusieurs échecs étalés sur une période de plusieurs décennies. Un jour, Il s'est créé une association "Objectif PNR" de soutien, très précieuse, qui milite encore aujourd'hui ... Qu'est-ce que ça coûte d'essayer ?

 

Cliquez pour accéder au site de cette association.Cliquez pour accéder au site de cette association.Et pour mieux connaître la Sainte Baume vous pouvez visiter le Blog de Fred et ses très beaux reportages photo.