La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.
Actualité

Partager via un média social

Les Républicains

survivront-ils à Fillon et Wauquier ?
heureusement que les Balkany sont là !

un petit clic pour la page "Galerie" ...un petit clic pour la page "Galerie" ...


« rester connecté à la vraie vie »

Cliquez pour lire l'article de Médiapart.Cliquez pour lire l'article de Médiapart.

Nos animaux fétiches "Jojo le Mérou" et "Paul le Poulpe" sont désormais rejoints par "François le Homard".

Gilets jaunes

Forcément, ils sont moins nombreux aujourd'hui ...

Cliquez sur la photo pour visiter notre diaporama "Gilets jaunes".Cliquez sur la photo pour visiter notre diaporama "Gilets jaunes".
Voie de Valdonne

16 juin à Roquevaire, le collectif V2V maintient la pression.

Cliquez sur la photo pour accéder à l'article de La Provence.Cliquez sur la photo pour accéder à l'article de La Provence.Et pour accéder à la dernière conférence de presse, c'est ici.

Banalisation des violences policières:
Gazés à bout portant comme des insectes !

Cliquez sur la photo pour lire l'article de Reporterre du 29 juin.Cliquez sur la photo pour lire l'article de Reporterre du 29 juin.Plus de 300 activistes non violents se sont regroupés sur le pont de Sully, à Paris, pour dénoncer l’inaction face au dérèglement climatique. Gaz lacrymogène dans les yeux, coups de matraque, injures… la réponse de l’Etat. C'était le 28 juin en pleine canicule.

bl

lllllLL'été de Trump à Metz,

Il pique une tête dans la Moselle.

cliquez pour lire l'article du huffingtonpostcliquez pour lire l'article du huffingtonpost

06/09/2018  Ouf ! Gaudin démissionne de la Métropole.

Il va pouvoir se concentrer sur la gestion de sa mairie de Marseille actuellement étrillée par le Parquet National Financier, la Cour des Comptes et le Préfet  (3 articles de Médiapart) :

1/3: Dans les placards de la municipalité,

2/3:  Et le service public, il est où ?

3/3:  Des bibliothèques à la dérive.

Marseille 5 nov : l’effondrement de trois immeubles illustre l’incurie des pouvoirs publics.

 Accédez à l'article de Médiapart du 06/11/2018. Accédez à l'article de Médiapart du 06/11/2018.

L'heure des comptes aurait-elle sonné ?

Sarkozy, Kadhafi, et aussi Guéant et Rama-Yade qui, aujourd'hui , s'occupe du "cri de détresse des iraniennes" ...Sarkozy, Kadhafi, et aussi Guéant et Rama-Yade qui, aujourd'hui , s'occupe du "cri de détresse des iraniennes" ...

 "Paul Bismuth", Bygmalion, mais surtout les soupçons de financement libyen visent désormais N.Sarkozy et son entourage.
"L'histoire d'une haute trahison", le livre de F.Arfi et K.Laske, résultat de six ans d'enquête, vient de paraître.
21 mars 2018 :
Sarkozy est mis en examen pour "corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournement de fonds publics  libyens".
29 mars 2018 :
Sarkozy est renvoyé en correctionnelle  pour trafic d’influence et corruption à la Cour de cassation.
8 octobre 2018 :
  petit à petit,  ça vient ...
N.Sarkozy voit son premier recours dans l'affaire des "écoutes" rejeté par la justice.
25 octobre : nouveau coup dur !
Affaire Bygmalion : la cour d'appel confirme le renvoi en correctionnelle de N.Sarkozy.
30 janvier 2019 :
Financement Lybien : Nicolas Sarkozy perd définitivement contre Médiapart devant la cour de Cassation.
25 mars 2019 :
Affaire des "écoutes": La justice rejette les recours de N.Sarkozy.

19 juin 2019 :
Dans l'affaire Paul Bismuth N.Sarkozy sera bien jugé pour corruption, une première pour un président de la République.

encore à suivre, patience ..., les Gilets Jaunes, eux, passent en "comparution immédiate". La justice est la même pour tous, mais à une vitesse adaptée à chacun !

Guernica :
les 80 ans du tableau de Picasso et des bombes nazies sur la ville.
Le 26 avril 1937, la petite ville basque espagnole brûlait sous les bombes larguées par des avions de la légion Condor envoyée par Hitler.

En savoir un peu plus sur le sujet...


 Page Actualité

12 juillet 2019 :  Instrumentalisation de la Saint Eloi.

29 janvier 2019 :   Vaudeville municipal à Cuges .

25 octobre 2018 :  La campagne lozérienne 2018, ce fut un bon cru.

16 mai 2018 :   Et maintenant, à vous de jouer !

15 mai 2018 :   Une rando-Découverte le 21 Mai .

30 mars 2018 :  Au Conseil de Territoire, abandon du Val'Tram et un forage suspect pour la ZAP de Cuges.

24 janvier 2018 :  Accident mortel de parapente à Cuges.

19 octobre 2017 :  Réunion sur l'environnement au Circuit du Castellet avec les riverains.

20 octobre 2017 : Révision du PLU: l'occasion imprévue de rendre un hommage appuyé à la "coquille".

22 mai 2017 :  Avis d'enquêtes publiques sur la ZAP et l'aérodrome du Castellet.
Les commandes groupées pour les restaurants scolaires.
Législatives et la fameuse "réserve parlementaire" .

3 mai 2017 :  Le deuxième tour des élections présidentielles, le 7 mai.

30 mars 2017 :  La demande par le maire de révocation du Directeur des Services Techniques mise en échec par le Conseil de Discipline.

14 février 2017 :  A travers le contrat avec "l'Eau des Collines", le maire se débarrasse d'un service municipal, un de plus !

7 février 2017 :  Plutôt un présumé-voleur que la défaite !  Les élus LR de la 9eme circonscription ne sont pas très regardants.

23 décembre 2016 :  La photo du président de PACA Estrosi en compagnie du tueur du 14 juillet de Nice.

24 octobre 2016 :  Un tour d'horizon sur la rentrée d'automne 2016.
 18 sept. 2016 :  Un procédé de traitement des rejets liquides dans les calanques, permettant de retenir les métaux, est actuellement en test à l'usine Alteo de Gardanne.  Sur ce sujet délicat lire aussi ...

7 juillet 2016 : Enquête publique sur le Plan d'Exposition au Bruit de l'aérodrome du Castellet, le maire et l'adjoint Rossi désavouent le Conseil.

15 juin 2016 :   Gens du voyage, et si l'on jouait une musique différente ?
6 juin 2016 :  la commémoration particulière de Siou-Blanc à Signes.

 le Chant des Partisans est joué à l'harmonica. le Chant des Partisans est joué à l'harmonica.

du 4 au 12 juin :  le cinquantième anniversaire du Parc de OK Corral.
19 avril 2016 :  la nouvelle rubrique mondaine !
1er avril 2016 :  l'achat d'un minibus et le Débat d'Orientation Budgétaire au CCAS
27 mars 2016 :  la bavure ordinaire filmée
Cuges-les-Pins :  un village français...
31 janvier 2016 :  les "vœux" du maire !
10 décembre 2015élections régionales
14 novembre 2015attentats, Paris, Irak, Syrie..

Alien ou le

"8ème passager":

et si nous avions à la mairie de Cuges un conseiller de plus
(ou de trop) ?
7 juillet 2
015 : 
le conseiller surnuméraire

6 juin 2015 :  commémoration à Siou Blanc



 Mandela parle de Fidel Castro

Mandela parle de Castro ...Mandela parle de Castro ...

29 nov 2016. Le dictateur, le tyran, le despote... ces derniers temps il a été difficile d'échapper aux idées simples ! Alors, si vous n'avez pas aimé les propos de Ségolène Royal sur Fidel Castro, peut-être aimerez-vous ceux de Nelson Mandela ?


Michael Moore ne s'était pas trompé !

Le réalisateur Michael Moore, à l'inverse de la plupart des médias US et instituts de statistique, avait prévu, par ses observations, la victoire  de Trump. Suivez ce lien pour accéder aux billets qu'il a publiés sur le site HuffingtonPost C'est intéressant et instructif !


  Scoop

fauconnerie: cliquez pour la page Liens...fauconnerie: cliquez pour la page Liens...Pour le cinquantenaire du Parc OK Corral
les rapaces font leur apparition.

accédez à l'article en page Liens ...>

 Salon de l'auto à Cuges

L'ex-futur-minibus-municipal va être expertisé après sa visite à OK-Corral .... 357 ou calibre 44 ?  Une nouvelle saison de la série "Les Experts CLPPD".


 Conseil Municipal de Cuges-les-Pins

22 février 2018 :  Cour Régionale des Comptes, Débat d'Orientation budgétaire etc ...

18 décembre 2017 :  PLU, perte de compétences, et arrêt des repas spéciaux, etc ... !

10 novembre 2017 : Pour la 4eme fois cette année, le quorum n'était encore pas au rendez-vous !

22 mai 2017 :  La charte du Parc Naturel Régional de la Sainte Baume.

6 avril 2017 : Le budget de la commune et ... encore la ZAC des Vigneaux.

20 mars 2017 : le Débat d'Orientations Budgétaires.

02 mars 2017 :  Un conseil sur le personnel com- munal, la médiathèque, les décharges etc ...

16 janvier 2017 :   Un conseil plutôt "chaud".

12 et 19 décembre2016 :  Les 2 derniers conseils "fantômes" de fin d'année !
7 novembre 2016 :  le contrat de la gestion de l'eau et le marché très douteux d'un chantier de voirie.

23 juin 2016 :  16 délibérations sous le signe de la censure !
19 mai 2016 : 
logements sociaux, modification du PLU... et un festival "d'approximations".
13 avril 2016 :  le minibus, le budget et  le contrat de mixité sociale et encore les décharges !
29 février 2016 :  le débat d'orientation budgétaire.
12 novembre 2015 :  une démission de plus et l'imbroglio de l'annulation de PLU.
3 septembre 2015
à deux reprises le maire se dérobe devant ses responsabilités.
24 juin 2015 : le droit d'expression des élus.
4  juin 2015 :  la réfection de la voirie.
28 avril 2015 :  budget, irrigation et  cantine scolaire.
19 mars 2015 : 
le fonds Gabriel Vialle et la révision du PLU.
janvier 2015 : 
l'intermède du corbeau.

à Gémenos Fralib est devenu la SCOP-Thé-Infusions

La SCOP-TI sur la page LIENS...La SCOP-TI sur la page LIENS...

En mai 2015,   la production a redémarré à Gémenos, et fin septembre le thé des ex-Fralib est arrivé sur les rayons de Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché et Franprix où l'on peut désormais s'approvisionner !

Que diriez-vous de cette idée : irriguer la Monument Valley, avouez que ça aurait de la gueule ? et avec l'explosion de  la production de cactus ouvrir une gigantesque distillerie de mezcal ?


Moteur de recherche interne avec Google    


Actualité

Depuis l'ouverture de ce site, on se pose la question sur la manière la mieux adaptée pour procéder aux mises à jour qui préserve les grands dossiers. Cette page répond, provisoirement sans doute, à la question : Les nouveaux sujets sont annoncés en Une et sur le volet de gauche, toujours visible, pour être développés sur cette page ou une page voisine, la mieux adaptée au sujet traité.

le 24 octobre 2016

Un tour d'horizon sur la rentrée d'automne 2016.

Rien de bien saillant au conseil municipal du 3 octobre 2016 si ce n'est la confirmation de la dérive autocratique du maire qui, une fois de plus, a refusé d'inscrire au Procès-Verbal mes interventions. La censure se poursuit donc, mais qu'on se rassure, mon intervention à ce sujet auprès du Préfet des Bouches du Rhône suit son cours ...
Nous relayons pour les personnes intéressées le compte rendu de la séance de ce conseil par le journal La Provence, éditions des 6 et 7 octobre 2016.

- La Provence, édition du 6 oct. 2016 CM du 3 octobre 2016,
- La Provence, édition du 7 oct. 2016 , suite.

Plusieurs points ont été discutés dans les questions diverses, ou sont intervenus dans la même période :

  • Le Plan d'Exposition au Bruit de l'aérodrome du Castellet,

On a déjà écrit sur ce sujet mais il semble que TombstonePost ne soit pas encore suffisamment consulté par les élus de la majorité. Pressé de s'expliquer pour avoir, avec l'adjoint Rossi, pris le contre-pied du vote du conseil, le maire tente de se dérober en niant les propos qui ont été transcrits sur le rapport d'enquête. En somme rien de vraiment nouveau : il promet une suite "vigoureuse", que l'on ne verra sans doute jamais ...

  • La suppression par le Conseil Régional PACA  de la subvention du Conseil de Développement du PNR de la Sainte Baume.

Le 3 octobre le maire a refusé de soumettre au vote du conseil  la motion que je proposai, un texte assez "mondain" pour ne choquer personne, dans le but de récupérer cette subvention :

"il n'est pas au courant", bien que représentant la commune au Syndicat mixte du PNR. Il est vrai qu'il n'y met jamais les pieds... Alors "il faut qu'il se renseigne", incapable une fois de plus de prendre une décision de façon autonome.

Si il s'informe sérieusement il apprendra aussi, qu'à cause de la suppression de ces subventions par le Conseil Régional présidé par Ch.Estrosi, plusieurs parmi les sept Parcs Naturels que compte notre Région, ont déjà dû entamer des procédures de licenciement touchant des chargés de mission actuellement en poste.
Note : Le Conseil de Développement est, à côté du Syndicat mixte qui représente les collectivités, l'organe représentatif de la société civile, associations, entreprises et habitants du territoire, regroupant trois à quatre cents personnes et huit commissions.

  • La fête du PNR le 9 octobre à Gémenos,

Les discours, très bien, excepté le flop de la Conseillère Régionale.Les discours, très bien, excepté le flop de la Conseillère Régionale.Beau temps, grosse affluence de visiteurs et nombreux stands, une journée tout à fait réussie. On retiendra cependant, à la mi-journée, parmi les discours prononcés par les officiels, une vraie fausse note. La représentante de la Région PACA déverse un flot d'éloges sur le travail du Conseil de Développement et invite son président à rejoindre les officiels à la tribune, omettant manifestement de signaler que c'est à cet organisme que le Conseil Régional, dont elle est membre, vient de supprimer les subventions. Peut-être n'était-elle pas au courant ? Le président du CdD s'est aimablement exécuté. Personnellement je crois que, à sa place, je serais resté sur le gazon (pour ne pas dire "sur la paille" !).

9 octobre 2016, fête du PNR. Le grand pré de la ferme de Saint Pons à Gémenos.9 octobre 2016, fête du PNR. Le grand pré de la ferme de Saint Pons à Gémenos.

  • Ouf, Martine vole à notre secours.

Nous sommes touchés par la sollicitude à notre égard de la Présidente du Conseil Départemental des Bouches du Rhône, Martine Vassal qui, à l'occasion de sa kermesse du 18 septembre à Cuges avec Gaudin et Cie..., déclare vouloir que cesse le régime "au pain sec et à l'eau" auquel la commune de Cuges aurait été soumise par son prédécesseur.

Je n'entrerai pas dans un décompte polémique, mais la formule me semble inadaptée au moins pour plusieurs quartiers de la commune. En effet la référence "à l'eau" y est superflue, presque provocante, car de l'eau ils n'en ont pas si ce n'est celle livrée par camion, mais qu'elle se rassure, on ne s'y sent pas seuls, partageant le sort des 3 milliards de personnes qui, sur Terre, n'ont pas accès à l'eau courante,  alors, on ne va pas se mettre à geindre !
Toutefois, si la Présidente veut résoudre le problème elle est la bienvenue, d'autant que son ami le maire n'a, depuis presque 3 ans de mandat, rien fait du tout dans ce domaine en dehors d'augmenter le prix des livraisons d'eau par camion aux habitants de ces quartiers.

le 18 septembre 2016

  • Rapport de l'Enquête Publique sur le Plan d'Exposition au Bruit de l'aérodrome du Castellet : l'adjoint Rossi et le maire y désavouent le vote du Conseil Municipal !

Le sujet avait donné lieu à une délibération lors du conseil municipal du 17 décembre 2015  et un article sur ce site lui avait été consacré le 14 juin 2016 sur la page du PNR de la Sainte Baume suite à l'avis exprimé par son Conseil de Développement. Nous y revenons  car le rapport de l'enquête publique est maintenant disponible, et téléchargeable en cliquant sur la photo qui suit..

Accedez aux éléments du  rapport de l'Enquête Publique en cliquant sur l'image.Accedez aux éléments du rapport de l'Enquête Publique en cliquant sur l'image.

Pour rappel le conseil municipal avait émis, après un débat qu'on peut qualifier de normal, un vote défavorable au PEB par 25 voix contre 1 . De son côté le Conseil de Développement du PNR de la Sainte Baume arrivait le 31 mai 2016 au même avis défavorable argumenté sur un document de quatre pages. On est donc quelque peu surpris à la lecture de l'extrait du rapport de l'enquête reproduit ci-dessous .

extrait, pages 10 et 11 de la partie I du rapport de l'enquête du PEB.extrait, pages 10 et 11 de la partie I du rapport de l'enquête du PEB. 

Il y mentionne une majorité, en effet 25 sur 26 c'est une vraie majorité ! de votes "non réfléchis". Selon l'adjoint Rossi  il y aurait donc dans ce conseil une personne qui réfléchit, lui tout seul, entouré de 25 abrutis , 24 conseillers et le maire. Et que dire du Conseil de Développement du PNR de la Sainte Baume qui est arrivé aux mêmes conclusions ? C'est simple, une autre bande d'abrutis !

L'adjoint Rossi est-il en train de prendre du galon ou joue-t-il les Macron au Conseil Municipal de Cuges ?  on va demander à ses collègues ce qu'ils en pensent.

Et le maire, qui est également visé, qu'est-ce qu'il en dit ? Eh bien, Il ne trouve non seulement rien à redire mais en plus il en rajoute une couche, comme dans une sorte de "coming-out intellectuel".  Il est non seulement d'accord mais aussi satisfait : Il a posé des questions au Directeur de l'Aéroport - lesquelles, ça on ne saura sans doute jamais - et il a été satisfait des réponses de Monsieur Vinci - on ne saura sans doute pas non plus où il en a acquis les compétences -

Le maire est content et selon les termes rapportés "n'a aucune observation à faire valoir ...", pourquoi, alors nous avoir fait perdre notre temps à délibérer en conseil municipal ?

En dehors des conséquences désagréables dont pourraient pâtir les habitants de la commune, notamment ceux déjà sur-exposés au bruit du circuit Ricard, des avions et du moto-cross des Espèces au dessus de leur tête, le deuxième paragraphe de l'extrait fait plutôt penser au résultat d'une négociation : l'aérodrome ne pouvait pas obtenir mieux, alors y a-t-il eu des compensations, et si oui lesquelles ?

En l'absence d'explications, ni de la part du maire ni de Monsieur Vinci, on continue de s'interroger, et l'on en vient à envisager diverses hypothèses. A défaut de mieux on vous en livre une, réfléchie.

La filière des boissons énergisantes :  Il y a quelques semaines, la police découvrait un stock de 370 kg de cocaïne dans un entrepôt voisin de l'aérodrome appartenant à la société Coca-Cola. Il y a en effet tout ce qu'il faut à proximité pour organiser un gros trafic, les avions pour le transport, les voitures de course pour les "Go-Fast", des chimistes compétents ... on sait aussi que la recette historique du Coca-Cola contenait déjà des extraits de feuilles de coca ( d'où le nom, d'ailleurs ). Alors pourquoi ne pas envisager que sur la zone d'entreprise on ait pu chercher à mettre au point une version renforcée à la cocaïne du célèbre soda ?

De là à imaginer qu'on ait pu offrir de cette nouvelle boisson aux invités cugeois, et même qu'ils aient pu en abuser ? On n'est sûr de rien mais cela pourrait expliquer le contenu surprenant du rapport d'enquête cité plus haut. On est vraiment désolé de ne pas pouvoir vous en dire plus.

On reste dubitatif sur la portée des propos que pourrait tenir le maire si, un jour, il faisait mine de s'intéresser à des nuisances sonores.
Enfin, au moins, avec le nouveau breuvage on va tous être d'excellente humeur ! et ça c'est essentiel.

 

Le penseur, l'adjoint Rossi immortalisé en plein effort, ne pas déranger !Le penseur, l'adjoint Rossi immortalisé en plein effort, ne pas déranger !

Alors, la pensée ça serait contagieux ? oui, mais c'est pas automatique !Alors, la pensée ça serait contagieux ? oui, mais c'est pas automatique !

Comment apprécier la nouvelle recette énergisante du Coke-Cola élaborée sur place.Comment apprécier la nouvelle recette énergisante du Coke-Cola élaborée sur place.

 

le 15 juin 2016

  • Gens du Voyage, Nomades, et si l'on jouait une musique différente, au lieu de gesticuler ?

rappel des faits.

6 juin 2016, des gens du voyage pénètrent en convoi dans des champs privés, aussitôt une circulaire du maire aux conseillers les invite à “bloquer le village”. On apprend que le Préfet, prévenu, n'interviendra pas, puis que le maire, avec des conseillers et des habitants bloquent le passage des véhicules au col de l'Ange.

6 juin 2016, une tribu d'apaches chiricahuas est de passage à Tombstone. (photo La Provence)6 juin 2016, une tribu d'apaches chiricahuas est de passage à Tombstone. (photo La Provence)

Évidemment en ces temps d'État d'Urgence antiterroriste, d'Euro de foot et de règlements de comptes entre supporters bourrés, de grève des éboueurs et des raffineries, le Préfet a d'autres chats à fouetter même si, par chance, le Vieux Port a eu la bonne idée de ne pas déborder ! Il n'enverra donc pas de cars de CRS pour faire respecter la propriété privée contre des gens qui, ne se voyant offrir aucune autre possibilité, finissent par s'installer chez autrui.

On peut dire tout de suite, à la vue de ces éléments, qu'ils ne forment pas un ensemble propice à l'élaboration d'une solution satisfaisante ! Mais la précipitation du maire est surprenante, en effet, on ne l'a pas vraiment vu s'émouvoir des décharges illégales chez autrui, nombreuses et pires pourtant qu'une occupation, et encore moins organiser de manifestation bloquant la circulation en vue d'obtenir le nettoyage des lieux. Dans ces cas là les pouvoirs de police du maire sont restés au vestiaire.

Sans sous-estimer et encore moins ignorer le désagrément des propriétaires concernés, la hâte du maire à bloquer la rue pour la défense de la propriété privée me paraît un peu suspecte, et de plus inefficace dans les circonstances présentes.

existe-t-il une solution ?

Certains vont penser que j'en “fais un peu trop” et/ou que j'ai la critique facile. Alors reprenons depuis le début, j'entends par là, depuis le début du mandat municipal :

L'occupation de terrains privés de la plaine par des groupes itinérants est un problème ancien et récurrent, et le projet d'irrigation par le Canal de Provence de la zone agricole a encore introduit des contraintes supplémentaires dans un contexte ou les groupes itinérants sont, et c'est légitime, de mieux en mieux organisés.

Préoccupé par ce problème, et en l'absence de proposition de mes collègues, je finis par entrevoir une solution, l'aménagement d'une aire d'accueil, qui s'appuierait sur l'irrigation elle-même et l'occurrence d'autres projets privés. Celle-ci consistait en :

  • Le terrain: Profiter d'un projet d'aménagement privé au col de  l'Ange (au départ un plateau équestre, puis modifié en un grand projet de loisirs aquatiques ...) pour permettre à la commune d'acquérir un terrain (cadastré: parcelle no 2 entre les parcelles 79 et 80 ) situé au dessous du col de l'Ange côté Gémenos, en somme une compensation “raisonnable” pour les nuisances subies depuis plus de 3 années. En plus il s'agit d'un terrain bien plat et inutilisé depuis plus de cinquante ans !

Sous le col de l'Ange, le terrain mentionné, cerclé en rouge, et à droite le projet aquatique (2013).Sous le col de l'Ange, le terrain mentionné, cerclé en rouge, et à droite le projet aquatique (2013).

On peut aussi accéder à :

  • Les aménagements: Demander à l'agglo l'aménagement concernant l'eau (montée depuis la plaine où elle devrait être disponible, avec la SCP, à 20 Bars de pression), l'électricité et les sanitaires. Aujourd'hui c'est la Métropole qui devrait être sollicitée. En effet c'est désormais elle qui a, au titre de la “politique locale de l'habitat”, la compétence de “l'aménagement entretien et gestion des aires d'accueil des gens du voyage.”

la majorité municipale n'est pas intéressée.

J'ai présenté ce projet en tout début de mandat lors d'une réunion en présence du maire et de plusieurs adjoints. Il n'y rencontra pas la moindre approbation (je rappelle qu'à cette époque j'étais membre de la majorité...). J'aurais volontiers admis qu'on en fasse la critique pour telle ou telle raison ou qu'on en oppose un autre mieux ficelé. Mais rien de tel, et pas plus ce jour-là que par la suite.

Question subsidiaire : Ne croyez-vous pas que la mairie devrait communiquer sur le projet privé quelque peu pharaonique, à moins de tenir les citoyens pour quantité négligeable ? et communiquer sans qu'on soit obligé de la contraindre à le faire, au lieu de gesticuler en chantant la Marseillaise ?

Saisie d'une proposition, la direction municipale a manifestement exprimé son désintérêt voire son opposition à promouvoir une solution à ce problème. A cet égard je me souviens d'un propos du maire affirmant : “comme on ne peut pas accueillir ces gens dignement, alors on refuse de les accueillir”, un chef-d'œuvre d'hypocrisie à rapprocher du refus observé récemment de la part de politiciens d'accueillir des réfugiés Syriens au motif qu'on ne disposerait pas de toutes les installations nécessaires.

Et ce n'est pas avec les actions entreprises par le maire dans ce domaine que la situation risque de s'améliorer, comme son inertie devant les décharges illégales ou les activités de la “SARL Parapente” qui pourrissent la vie des agriculteurs.

et maintenant, que fait-on ?

Alors, une petite manifestation poujadiste, une Marseillaise entonnée (en effet, ils ont osé !) à la gloire de la propriété privée, et un appel à l'aide au Préfet, ça ne mange pas de pain et ça peut redorer un blason à peu de frais.

Quelques personnes un peu naïves ont pu se laisser abuser. J'espère que la prochaine fois, car c'est inévitable, il y aura des prochaines fois, elles y réfléchiront à deux fois.

En attendant j'ai rencontré des personnes de ce groupe de “gens du voyages” dont un responsable, très aimables et désolés de causer des désagréments par leur intrusion après une requête infructueuse auprès de l'administration. Je leur ai parlé du projet que je viens d'exposer plus haut, ils sont favorables à ce que des solutions pérennes soient recherchées car la situation actuelle n'est tenable pour personne. Dans ce but nous avons convenu de rester en contact.

Pour ma part, estimant comme quasiment nulles mes chances d'être entendu localement, je vais soumettre à titre d'information ce texte à l'autorité préfectorale et à la présidence de la Métropole, et nous verrons bien s'il y a un avenir pour cette proposition.

Précision du 22 juin 2016 :  C'est chose faite, sous deux plis recommandés avec avis de réception.

Et attendons la suite, si il y a une suite ...


Au cours des années les matériels se sont bien améliorés, à l'inverse du cerveau de nombreux élus, fermés à l'évolution sociale.Au cours des années les matériels se sont bien améliorés, à l'inverse du cerveau de nombreux élus, fermés à l'évolution sociale.

Et maintenant prenons le large avec les Nomades en compagnie de Jean Ferrat.

le 6 juin 2016

  • 6 juin 2016 : cette année il y avait une grande
    affluence à la commémoration de Siou-Blanc à Signes.

6 juin 2016, les élus habitués de la commémoration mais aussi , cette annèe, un large public6 juin 2016, les élus habitués de la commémoration mais aussi , cette annèe, un large public

 C'est un coin de verdure où ne coule pas de ruisseau mais où une brise légère agite de vieux chênes. Il y a un an je découvrais cette cérémonie commémorant l'exécution par les Allemands en 1944 d'une dizaine de maquisards et l'avais relatée ici-même.
Son caractère à la fois pédagogique et convivial m'avait séduit, j'y suis donc retourné ce lundi 6 juin 2016, c'était aussi l'occasion d'y rencontrer quelques collègues du PNR de la Sainte Baume, venus de Signes, la Cadière, le Castellet, Evenos, Solliès-Toucas ...
L'édition 2016 a été marquée par une participation en forte croissance, avec la présence chaudement saluée par les organisateurs et les participants, de plusieurs groupes d'écoliers de  villages voisins du territoire, notamment Signes et Soliès-Toucas ... venus écouter le récit ciselé de Jean Morin, "la mémoire" de ces événements tragiques.
Après le "chant des Partisans" joué à l'harmonica dans la clairière, les participants se dirigèrent vers la ferme de Siou-Blanc où le "vin de noix" hospitalier et même un buffet les attendaient, les groupes d'enfants, quant à eux, pique-niquaient dans l'herbe. Une ambiance simple et tranquille c'est toujours propice à la réflexion ... pour l'aider rappelons ici une référence bien documentée.

voici quelques images en souvenir de cette journée

le 28 mai 2016

  •  Le Parc d'Attraction de OK Corral fête, du 4 au 12 juin, son cinquantième anniversaire à Cuges les Pins.

 Les diverses animations du cinquantenaire s'étaleront sur plus d'une semaine jusqu'au week-end des 11 et 12 Juin avec un grand spectacle "GO WEST" réunissant plus de 100 acteurs.

A part le "mal de mer",  je n'ai rien contre les manèges, mais ma préférence va encore aux bonnes vieilles cavalcades et poursuites.A part le "mal de mer", je n'ai rien contre les manèges, mais ma préférence va encore aux bonnes vieilles cavalcades et poursuites.

Au cours de cette longue période le parc a connu de nombreuses péripéties et on a pu parfois craindre que les fantômes de Tombstone ne décident d'aller s'installer ailleurs. Mais depuis plusieurs années les propriétaires des lieux ont réussi à asseoir la renommée de l'entreprise, notamment par un apport régulier de nouvelles attractions. La dernière en date et pas la moins originale, le travail des rapaces, devrait démarrer bientôt.

 Cet anniversaire va de pair avec un autre : le parc  va en effet enregistrer aussi  sa cinquantième année toujours sans raccordement au réseau d'eau public. On se souvient des rotations de la citerne semi-remorque du parc faisant ses livraisons avant que le creusement  de forages ne soit entrepris afin d'assurer un meilleur approvisionnement et la protection contre les incendies.
Combien de temps encore cet anachronisme, qui touche plusieurs quartiers, et bride le développement de la seule entreprise importante de la commune  va-t-il durer ? Mon opinion est que la direction du parc fait preuve d'une grande patience, peut-être même excessive.

Marie-Aimée et NinoMarie-Aimée et Nino

Et comment parcourir ces cinquante années sans évoquer le souvenir de Nino qui en accompagna une grande partie dans le rôle de Buffalo Bill, un fameux chasseur de bisons qui travaillait pour la compagnie des  chemins de fer Kansas Pacific Railway avant  d'organiser un spectacle très  populaire : le Buffalo Bill’s Wild West, en quelque sorte un précurseur !

Nino était un cavalier, nous avons plusieurs fois randonné ensemble. C'était un vrai plaisir, il avait un "look d'enfer" avec sa Winchester toujours accrochée à la selle mais ce que l'on pouvait remarquer le plus chez lui c'était l'extrême attention qu'il portait en permanence à ses chevaux, un exemple dont on peut s'inspirer.

Nous présentons nos meilleurs vœux à la direction et aux personnels du parc de OK Corral pour la réussite de ces manifestations et ... un conseil de prudence, même à Tombstone il est permis d'utiliser des balles à blanc dans les circonstances exceptionnelles !

 le 19 avril 2016

  • Rubrique mondaine : tombstonepost s'intéresse aux célébrités, ce soir on dîne chez les Macron :

Aujourd'hui on innove avec l'ouverture d'un chronique mondaine ( sans engagement de régularité, ne rêvez pas ! ), en effet comment rester indifférent à la naissance d'une nouvelle star médiatique, E.Macron, sans oublier Madame et leurs entretiens "choc" dans Paris-Match ( une erreur toutefois, immédiatement imputée à sa femme, normal  ! ).

Un qui s'inquiète c'est Fabius, déjà lorsque Ségolène Royal était candidate à la présidentielle, il s'interrogeait : "mais qui va garder les gosses ?", et là devant les carences de Madame, il pose la question "qui s'occupera de sortir le chien ?"
C'est plus fort que moi, cet homme me rajeunit, il me rappelle irrésistiblement un autre grand snob, Giscard, vous vous souvenez (on ne l'a pas encore débranché !), avant une élection présidentielle il avait sorti le slogan "Il faut un président pour la France", quelle clairvoyance, on en était scotché !

Pour lui "la France voulait être gouvernée au centre", un peu comme avec Macron qui crée un nouveau parti "ni de droite ni de gauche", mais alors où ?
Malheureusement pour lui, on n'apprend pas tout à l'ENA, "ni de droite ni de gauche" ça ne peut pas marcher, parce que ça sous-tend une démarche NÉGATIVE. Il aurait bien mieux fait d'annoncer "un parti à la fois de gauche et de droite", c'était pareil mais les électeurs de droite auraient pu se sentir honorés quand aux socialistes, ils auraient été nombreux à ne pas se sentir dépaysés, presque comme chez eux.

Pour le temps que ça durera, les Macron ont donc rejoint l'élite mondaine dont voici quelques représentants, certes en nombre réduit faute de place. Mesrine c'est juste pour insuffler un peu de vie à notre petit défilé. Après on verra bien ...

le 1er avril 2016

  • Achat d'un minibus, fiasco du débat d'orientation budgétaire au CCAS : aurons nous des explications au conseil municipal du 13 avril ?

C'est tout de même vexant, être élu municipal et apprendre par la presse locale l'achat dans des conditions confidentielles d'un véhicule par la première adjointe à une entreprise de sa famille. On en viendrait presque à se poser des questions !
                         
Pour être précis, la presse c'est  La Marseillaise du 24 mars,  il y a aussi la Provence du 26 mars :
                          Cliquez sur le cadre pour accéder à l'article.Cliquez sur le cadre pour accéder à l'article.ainsi que le site aubagnais "http://mefi.tv".

En l'absence de tout démenti opposé aux affirmations convergentes de ces trois sources je suis, moi même, amené à poser deux questions simples.

- Suite au propos de la 1ère adjointe : "C'était juste une opportunité de faire faire une bonne affaire à la commune."
Question I :  Si c'était effectivement une bonne affaire, la concurrence aurait naturellement été surpassée, alors pourquoi l'avoir exclue de la transaction ?

- Autre propos de la 1ère adjointe : "...le véhicule va repartir d'où il vient."
Question II :  Si l'acquisition du véhicule était vraiment régulière, alors pourquoi l'avoir annulée ?

Rappelons quelques éléments simples concernant l'achat public, valables même pour un faible montant :

"Être en dessous du seuil des marchés ne dispense pas de la mise en concurrence et la publicité de l'appel ... Pour les marchés de faible montant (inférieur à 15 000 euros), la mise en concurrence de plusieurs prestataires (demande de devis) n'est pas forcément de nature à constituer une publicité suffisante (communication interprétative de la commission européenne de juillet 2006)."

C'est clair, non ? J'espère que le maire qui s'est permis dans son discours des vœux du 31 janvier de déclarer à propos de ses détracteurs : “... ceux qui confondent servir et se servir”, aura à cœur de nous donner son appréciation sur cette transaction pour le moins douteuse.

un panier à salade, est-ce prémonitoire ?un panier à salade, est-ce prémonitoire ?Enfin, comme le minibus est reparti d'où il était venu, nous nous permettons une suggestion en remplacement.

Il s'agit d'un véhicule à claires-voies, en parfait état disponible à Tombstone (Arizona), qui présente l'avantage d'être immédiatement convertible en fourgon cellulaire, ce qui,  à la réflexion, pourrait s'avérer bien utile !
En plus, un véhicule à claires-voies c'est ce qu'on fait de mieux pour un "centre aéré", et je ne demande même pas de commission.

 

Le débat sur l'orientation budgétaire au CCAS de mi-mars a tourné au fiasco. Par imprévoyance et désinvolture de la part des élus de la majorité leurs votes se sont dispersés en "pour", "contre" et "abstention" !  Le maire, une fois de plus, en attribue la responsabilité au personnel communal, déclarant dans un entretien à La Provence paru le 26 mars :

"Il y a un gros problème dans cette commune, c'est qu'il y a dans les services des gens de bonne volonté mais qui n'ont pas toutes les compétences ...
... On fait avec les gens qu'on a ..."


Le brigadier Garcia et ... le signe de Zorro.Le brigadier Garcia et ... le signe de Zorro.On notera au passage l'élégance du propos ! De façon étonnante, il n'est cette fois-ci suivi  ni d'un démenti ni d'une protestation contre un "jeune journaliste stagiaire incompétent", pas possible ! juste un bref communiqué le 27 mars dans lequel le maire réaffirme sa confiance envers les personnels qu'il a mis plus bas que terre la veille ! 

Avec les élus aussi :
"..On fait avec les gens qu'on a ..."

Les personnels n'ont manifestement pas tous été convaincus par ce dernier communiqué, du moins si l'on en juge de leur réponse rapportée par La Provence du 01 avril. La cinquantaine de personnes manifestant devant la Mairie, ça n'avait rien d'un poisson d'avril !
                       Cliquez sur le cadre pour accéder à l'article.Cliquez sur le cadre pour accéder à l'article.

Morale de l'histoire, en ces temps d'irresponsabilité et de désinvolture des élus de la majorité, la cohésion du personnel communal restera la seule bonne nouvelle de ces dernières semaines.

le 27 mars 2016

  • En cas de bavure, la vidéo-surveillance citoyenne, ça marche ! 

En ces temps difficiles une tendance préoccupante semble se répandre : les gens se mettent à tout mélanger !  Rappelez-vous, il y a un an lors des attentats contre la rédaction de Charlie-Hebdo, le maire (avec l'aide de ses fidèles amis UMP), profitant de l'émotion générale, avaient collé une affiche proclamant "JE SUIS CHARLIE, SOUTIEN A LA POLICE". Les victimes toutes plus ou moins anar, gauchistes ou gauchisantes avaient dû se retourner dans leur tombe,  la double peine !

Aujourd'hui, rebelote, c'est des policiers qui apparemment confondent  les terroristes avec des lycéens en train de manifester contre une loi qui met en pièces le code du travail, et ils n'y vont pas de main morte ! Heureusement que, parallèlement,  la vidéo-surveillance se développe aussi, dans un mode citoyen et peu onéreux, avec son téléphone portable. Vive le progrès technique ! Et le résultat est bluffant, on croirait avoir affaire à des pros, voyez vous-mêmes, c'est à Paris un certain 24 mars 2016,  un lycéen pris à part par un groupe de quatre policiers nullement menacés se voit infliger ce jeudi matin une violente charge, avec un coup de poing qui le projette à terre :

En voilà au moins quatre qui ne pourront pas être poursuivis pour pédophilie !

Précision du 23 novembre 2016: Poursuivi par la justice, le policier auteur des coups écope de huit mois de prison avec sursis. Merci à la vidéo-surveillance citoyenne !

Devant l'évidence, des ministres se sont déclarés choqués. Ouf, nous voilà rassurés !

Dans le genre "tout mélanger " le premier ministre n'est pas en reste, lui qui a déclaré au sujet des attentats terroristes que " expliquer c'est déjà excuser ".  Je ne crois pas avoir entendu propos plus stupide de la part d'un premier ministre, et avec moi toutes les personnes sociologues, historiens, psychologues... qui essaient de comprendre les causes profondes et les mécanismes  qui conduisent aux charges terroristes que de nombreux pays subissent actuellement à travers le monde.

Et que dire de cette initiative du Président de la République d'imposer une modification de la Constitution sur la déchéance de nationalité ? On croyait pourtant avoir définitivement compris, au moins depuis le mandat de Sarkozy qui en a usé et abusé, qu'il  fallait renoncer à légiférer "à chaud", dans un climat dominé par les réactions émotionnelles et affectives. Eh bien non, et pire qu'à une nouvelle loi c'est à une réforme constitutionnelle que nous avons droit !
En instrumentalisant les attentats afin de piéger la droite et étalant " l'habileté manœuvrière " qu'il aurait acquise sous Mitterrand, un spécialiste, François Hollande ne parvient qu'à semer la confusion et voit finalement le piège se refermer sur son auteur.

Que de temps, d'argent et d'énergie gaspillés, partis en fumée ! On est mal barrés.

le 30 mars 2016
Un sujet de satisfaction pour ceux qui refusent de voir la constitution utilisée pour des "coups politiques" : F.Hollande met un terme au débat sur la déchéance de nationalité etc... . Combien tout cela aura-t-il coûté ?

le 12 mars 2016

  • Déjà sous la menace du lepenisme électoral, la commune va-t-elle devoir faire face à une poussée néo-pétainiste ?

C'est ce qu'on peut légitimement craindre à la lecture de la tribune d'expression de la majorité municipale dans Cuges-Mag de mars. Il faut absolument la lire, aussi au risque d'en faire la pub nous en donnons ici une copie, accessible par ce lien.

...Que des mauvais français ! et même pas patriotes   !!AR&#@§!...Que des mauvais français ! et même pas patriotes !!AR&#@§!

 Le rédacteur anonyme, réfugié comme dans les éditions précédentes, derrière le nom de son groupe  [ j'invite, bien sûr, les conseillers de la majorité  à s'exprimer au sujet de ce texte, si ils le jugent utile ] revient sur la cérémonie des vœux du 31 janvier 2016, pas sur les diverses agressions contenues dans le discours du maire mais pour en rajouter quelques unes :

Manifestement, il ne fait pas bon être ailleurs que dans la majorité. Ceux qui ne sont pas montés sur l'estrade "manquent de courage" et celui qui y est monté (moi, vous m'aurez reconnu !)  "doit se sentir bien seul".
Je passerai sur l'évidente incohérence du propos pour préciser simplement que si je suis monté sur l'estrade, ce n'est pas à la recherche de compagnie mais pour exprimer à la population de la commune, aux 64% qui m'ont élu et aux autres, que, en dépit de l'éviction de six conseillers poussés vers la sortie, je demeurais à mon poste de conseiller et avais bien l'intention  d'y rester.

La suite révèle une véritable "radicalisation de l'honneur, la nation, la patrie..." assez conforme à cette dérive inquiétante que l'on observe actuellement ailleurs, et dans plusieurs pays européens; inquiétante et nauséabonde ! De toute évidence l'auteur de ce texte, publié rappelons le sous la responsabilité du maire, n'aime pas les communistes, c'est son droit.
Et c'est le mien de ne jamais répondre à un propos anonyme. Je me bornerai donc à un utile rappel historique à l'attention, mais pas seulement, du maire ex-brigadier de police et par conséquent bénéficiaire du Statut de la Fonction Publique d'Etat depuis la loi du 19 octobre 1946 élaborée par Maurice Thorez, Ministre de la Fonction Publique et communiste.

Une loi qui fut étendue en 1984, sous la Présidence de François Mitterrand, aux Collectivités Territoriales, et aux Personnels des Hôpitaux Publics et des Organismes de Recherche  par le ministre Anicet Le Pors, un autre communiste !

Pour le présent mon attention est plutôt attirée par un  article récent et préoccupant de la revue "La Gazette des Communes" intitulé "Les Républicains veulent enterrer le statut de la fonction publique territoriale" (entendez bien sûr:  le parti "Les Républicains"). 

A ceux qui souhaitent, à ce sujet, des explications je suggère de s'adresser directement à l'adjoint qui vient d'être brillamment élu au conseil de "Les Républicains" de la 9ème circonscription, une élection avec des scores quasiment brejneviens !
Ils pourront aussi constater que, finalement, très peu de brigadiers de police ont choisi de renoncer à leur statut de fonctionnaire au motif qu'ils le devaient à un ministre communiste.
 Je terminerai par une illustration en guise de souvenir destinée au maire, la photo ci-contre d'un timbre poste soviétique à l'effigie de Maurice Thorez émis en 1965.
En direct de Moscou et dans une autre vie !
A conserver sur sa table de chevet pour un sommeil apaisé.
Et, pour changer un peu, voici une version de La Marseillaise qui ne sera jamais chantée ni vociférée sur aucun terrain de foot...

  André Lambert, conseiller municipal qui, usuellement, signe les propos qu'il tient.

la Marseillaise de Léo Ferré.

le 10 février 2016.

  • 31 janvier 2016, les vœux tardifs du maire, ouf, c'est fini pour une  année !

On ne peut pas, à la fois, écouter et prendre des photos, il faudra se contenter de cette illustration !On ne peut pas, à la fois, écouter et prendre des photos, il faudra se contenter de cette illustration !Dimanche 31 janvier il y avait affluence à la Salle des Arcades Hugues Long de personnes qui, manifestement, ont estimé raisonnable d'attendre tout un mois pour assister à la cérémonie traditionnelle des “Vœux du maire”.
Les participants ont-ils été payés en retour pour leur patience ?
J'ai quelqu
es doutes tant le discours du maire s'est inscrit dans une rhétorique maintenant usuelle et sans surprise.
90% du temps consacré à remercier “tout le monde, un par un”, c'est un peu pénible à la longue mais toutefois prudent, en effet avec deux départs de conseillers de la majorité en 2014 et quatre en 2015, les aides extérieures risquent bien, à ce train, de devenir vite indispensables.
Le reste du temps s'est réparti entre autosatisfaction et, avec
une écoute attentive, en :

un peu de contrevérité : quand le maire justifie la privatisation de la cantine scolaire par “les plaintes répétées des parents”C'est faux, la raison avancée était économique, et j'ajouterai, pour une large part idéologique.

une belle déclaration sur la Parc Naturel de la Sainte Baume : seulement des mots, démentis par les actes observés sur le terrain. En effet les décharges sur la commune ça continue, même après une large information.  A cet égard voir la mise à jour de janvier sur la page Environnement, à propos du "destin"  des souches de platane contaminées.

un zeste de diffamation : quand le maire parle de ses détracteurs, selon lui, “ceux qui confondent servir et se servir”. Bien que le propos dépasse la simple insinuation un peu mesquine on n'en saura pas plus ..., c'est devenu une habitude, alors, la prochaine fois peut-être ?

et enfin le mépris : lorsque le maire place benoîtement dans la bouche de l'un de ses interlocuteurs supposés le propos suivant relatif à l'état de la Salle Hugues Long “ici on arrive en Roumanie...”. Cette remarque ironique était-elle destinée à plaire aux Cugeois ou aux Roumains ?

A la fin, bien sûr, il y avait apéro. Et là j'avoue que j'ai préféré suivre la recommandation de Pierre Desproges, vous vous souvenez peut-être, qu'à la question “peut-on rire de tout ?” il avait coutume de répondre “oui mais pas avec n'importe qui” :  j'ai donc choisi de m'éclipser.

Que ceux qui n'ont pas pu venir dimanche matin se rassurent, ils vont pouvoir se rattraper avec le discours du maire dans Cuges-Mag, plus précisément  avec des extraits du discours réduits aux “merci à untel et untel” et expurgés des propos rapportés ci-dessus, mais qu'ils pourront retrouver après l'annonce “l'intégralité du texte figure sur le site de la commune” . En attendant on peut faire sur la version papier du discours quelques observations plaisantes, difficilement détectables à l'oral comme par exemple :

 
Cuges-Mag No6 p2Cuges-Mag No6 p2


Pour qualifier le propos vous disposez du choix entre “un peu vicieux” et “carrément affligeant”. Ou les deux, à vous de voir, après deux ans de mandat c'est pas gagné !

Plus important, bien démarrer l'année à Tombstone !

C'est terminé pour les vœux, ouf ! et pour bien commencer l'année je vous offre une surprise, la copie d'une affiche que m'envoie une amie récemment passée à Tombstone - Arizona  relative à un arrêté pris en 1882 par le shérif, contraignant les “filles” du saloon à emprunter le côté obscur des rues de la ville, à l'époque même où les mecs pouvaient s'entre-tuer  impunément et à grande échelle dans les rues de cette riante bourgade !
Elles avaient peut-être refusé de lui faire “un prix” ?

Accédez en suivant ce lien à ce document historique que j'ai intitulé “Marche à l'ombre...”. Et après la rigolade “tous au boulot pour 2016”.

                                    André Lambert, conseiller municipal,  Cuges-les-Pins

le 10 décembre 215

ÉLECTIONS RÉGIONALES DU 13 DÉCEMBRE 2015, EXPLICATION DE VOTE

Si on m'avait dit qu'un jour, je serai amené à devoir choisir entre Berlusconi et Mussolini, j'en aurais certainement rigolé. Eh bien j'aurais eu tort, et même bien car non seulement je vais devoir voter Berlusconi, mais aussi appeler aux alentours à en faire autant.
Plutôt pénible, le choix se trouve en fait réduit à cause du retrait de la liste de gauche, une décision discutable mais que nous n'avons plus le loisir de discuter. Alors, avant de glisser mon bulletin dans l'urne  -  avec des pincettes  -  je m'adresserai aux responsables de cette situation.

 

                         Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions. Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions.

La question n'est pas spécifique à notre commune mais je m'adresserai à ceux que j'ai sous la main, à ceux qui, toujours plus nombreux d'élection en élection votent FN, jusqu'à obtenir la majorité lors du dernier scrutin :
Ce qui m'intrigue c'est que vous le faites sans bruit, sans vous manifester, ni dans la vie publique ni même le soir des élections, sans jamais non plus proposer quoi que ce soit. On ne sait rien de vous et votre expression se limite à des votes "rase muraille", un peu comme si vous n'étiez pas vous mêmes vraiment convaincus, et à mandater des candidats FN inconnus porteurs de mesures inapplicables fondées sur des positions inavouables.
J'ai été élu, il y vingt mois avec 64% des voix, et soutenu des projets, en fait un, celui de l'irrigation de la plaine par le Canal de Provence. Élu, il n'y a aucun doute, avec un bon nombre d'électeurs FN, pourtant n'attendez de ma part aucune complaisance. Je combats votre parti et continuerai de le faire.

      Et j'appelle, contre le FN, à voter et faire voter Berlustrosi(*) !

(*) vous aurez sans doute noté que j'ai un peu de mal à écrire "Estrosi", on ne se refait pas !

Aux dernières municipales nous étions quelques personnes venues d'horizons divers, disons "de l'ouverture". Le maire s'est empressé dès l'élection, je peux dire aujourd'hui de façon programmée, de les pousser à partir, quatre dont moi-même qui suis resté membre du conseil. Deux autres encore ont aussi fait défaut pour des raisons de respect, d'ambiance et d'orientations.
Dans le dernier numéro de Cuges-Magazine, un article de la majorité municipale, tellement étonnant que j'en propose une copie, en colle une fois de plus la responsabilité sur le dos de ses prédécesseurs et des intéressés eux-mêmes qui n'auraient rien compris ! Se sont-ils mis à 21 pour pondre cette prose ou est-elle due au juriste de service ? Mystère... en tout cas des érudits qui concluent par une citation de Confucius :

"L'expérience est une lanterne que l'on porte sur le dos et qui n'éclaire jamais que le chemin parcouru"
que je traduirai en termes plus imagés par :
"L'expérience te renseigne sur la bouse que tu viens d'écraser mais ne dit rien sur celle dans laquelle ton pied s'apprête à plonger !"
En quelque sorte l'aveu de la municipalité qu'elle navigue sans voir grand chose !

Ah , la sagesse chinoise !Ah , la sagesse chinoise !Confucius était-il coutumier de telles âneries ? j'ai donc un peu cherché. Eh bien non, Confucius a tenu des propos bien plus subtils, en voilà un que je destine aux philosophes de la majorité municipale, à ceux encore fidèles à celui qui a ruiné la meilleure défense contre le parti  d'extrême droite :

"Lorsque l'on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n'est pas forcément le pot qui est vide."

Intéressant, non ?  Allez, rendez-vous dimanche, pour faire un geste pour notre Région. Faites suivre ...

PS : Si, avant dimanche, vous avez fini de cueillir vos olives et qu'il vous reste cinq minutes libres, visitez donc les deux liens suivants d'articles lus sur le site du  Huffingtonpost :

le 15 décembre 2015

Résultats pour la Région PACA Ce ne fut pas Arcole, non, mais heureusement  pas non plus Waterloo ... et les dromadaires, depuis, ruminent plus sereinement :

Le Pen, l'homme qui chuchotait à l'oreille des ruminants.Le Pen, l'homme qui chuchotait à l'oreille des ruminants.

le 14 novembre 2015

Paris, Irak, Syrie ...

 

Lors des massacres perpétrés vendredi 13 novembre 2015 à Paris, plus de 130 personnes innocentes ont trouvé la mort, froidement assassinées. Moins d'un an après les attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, on se sent subitement envahi d'un profond sentiment d'impuissance. Que dire, que faire ?

Alors, pourquoi ne pas partir à la recherche d'informations, s'il en existe, plus réconfortantes ? Eh bien, j'en ai trouvé au moins une, publiée sur le site de Midi-Libre le matin du 13 novembre. La voici, je crois qu'elle mérite d'être largement diffusée :

Irak : les Kurdes annoncent avoir repris Sinjar à l'Etat islamique.

13 nov 2015. Les forces kurdes irakiennes ont repris, à la faveur d'une offensive éclair, la ville de Sinjar à l'Etat Islamique.13 nov 2015. Les forces kurdes irakiennes ont repris, à la faveur d'une offensive éclair, la ville de Sinjar à l'Etat Islamique.

 

Les forces kurdes irakiennes ont annoncé avoir repris vendredi à la faveur d'une offensive éclair la ville de Sinjar au groupe Etat islamique (EI), le dernier d'une série de revers des jihadistes. "Je suis ici pour vous annoncer la libération de Sinjar", a déclaré le dirigeant de la région autonome du Kurdistan irakien (nord), Massoud Barzani, lors d'une conférence de presse près de Sinjar, une cité du nord de l'Irak proche de la frontière syrienne.

La prise de Sinjar coupe ainsi une route stratégique de communication utilisée par les jihadistes entre l'Irak et la Syrie voisine. Parallèlement, une coalition arabo-kurde syrienne, appuyée par les Etats-Unis, a chassé les jihadistes de l'EI d'une position clé qu'ils contrôlaient à la frontière avec l'Irak, a annoncé vendredi à l'AFP son porte-parole ...

On peut lire l'intégralité de cet article sur le site de Midi-Libre le 13 Nov 2015 , ou le site du journal Le Monde qui a confirmé cette information, enfin, parce qu'il faut aussi venir en aide aux populations visiter le site de La Croix Rouge française pour l'Irak.

- Une dernière information encourageante, relayée par Charline V. sur France-Inter, effrontée mais pas chauvine pour un sou :

"Un terroriste a tout de même réussi à se faire exploser à proximité du Stade de France bondé de monde, sans faire la moindre victime. Il était belge."

Le 28 décembre 2015 :  L'armée irakienne annonce la libération totale de la ville de Ramadi des mains de l'État islamique.

Le 27 mars 2016  :  Daech intégralement chassé de Palmyre, l'armée syrienne reprend le contrôle de la cité antique.

En hommage aux victimes de Paris, Istambul, Madrid, Londres, New-York... et aux Peshmergas tombés au combat :

Requiem de Mozart - Lacrimosa - Karl Böhm - Filarmónica de Viena

en politique aussi le casque a son utilité.en politique aussi le casque a son utilité.

le 07 juillet 2015

  • Alien ou "le huitième passager"

vous vous souvenez ? ce film de science-fiction de Ridley Scott sorti en 1979 : Une créature extraterrestre reptilienne qui tente de tuer les sept membres de l'équipage d'un vaisseau spatial.

Une rumeur et quelques indices m'amènent à me poser une question :

  • Et si nous avions aussi à la Municipalité de Cuges un "vingt-huitième conseiller" ?

Comme je l'ai dit ailleurs, et écrit au Préfet (voir le conseil du 24 juin), le maire s'est à deux reprises retranché derrière l'avocat de la commune, pour "résoudre" une question mineure qui n'en avait nul besoin, celle de mon droit d'expression dans les médias de la commune, nié depuis maintenant six mois.
Il est pratique, tout de même cet avocat ! Sans rien faire il fait déjà gagner six mois au maire, mais ce n'est certainement pas ça qui justifie 36000 € par an  (100 € par jour !).
Mon attention est attirée ailleurs, par l'article du "Cuges Mag" no 27 de juin 2015, en page 16, intitulé "Expression des élus appartenant à la majorité municipale" et signé des "élus de la majorité".
Le texte est précis, plus aucune faute d'orthographe, finies les confusions grossières comme entre "infligé" et "affligé" ou entre "reines" et "rênes" relevées dans le No 55 de décembre 2014. Il est truffé de références au Code Général des Collectivités Territoriales et le style est assurément celui d'un juriste !  au point d'en faire oublier le contenu, lequel n'a d'ailleurs rien d'inoubliable ...

Je n'aimerais pas apprendre un jour que des décisions du maire ont pu être inspirées ou "revues" par un conseiller appointé, lequel serait en fait le conseiller à la fois  le plus discret et le mieux rémunéré de la commune !
Je pose publiquement, sur la paternité de cet article de "Cuges Mag", la question à mes ex-collègues de la majorité, ils ont peut-être des infos ou au moins des doutes. Ils pourraient aussi se sentir concernés, après tout, un peu comme dans le vaisseau spatial du film, visé par le huitième passager, on compte déjà trois adjoints disparus !
Comme Sigourney Weaver c'est en quittant le vaisseau que j'ai pu sauver ma peau, et c'est de l'espace que je vous fais parvenir ce billet interrogatif.

Alors, pendant vos vacances vous pouvez, vous  aussi, vous interroger.

le 8 juin 2015

  • Une commémoration simple et instructive à Siou-Blanc (Signes), le samedi 6 juin.

Je ne suis pas un grand habitué des commémorations, il y a souvent trop de bruit, des ordres criés et des discours sans fin. Dans le cas présent, l'invitation est arrivée en  Mairie de Cuges depuis celle de Signes, pour la commémoration, le samedi 6 juin, d'un événement dont je connais presque rien, célébré sur le plateau de Siou-Blanc au lieu-dit "la citerne du gouvernement", alors, pour le connaître je décide d'y assister.
  L'endroit est retiré, caché dans les bois, et, dès mon arrivée je note une ambiance particulière, et malgré une assistance nombreuse, apparemment formée d'habitués, un climat plutôt familial. La cérémonie démarre, pour laquelle de nombreuses communes des alentours  sont représentées ou ont envoyé une gerbe ou un bouquet. Les allocutions sont brèves et circonstanciées, retraçant les faits qui ont conduit à l'exécution par les allemands  d'une dizaine de maquisards en juin 1944. Une personne qui a connu ces événements, Jean Morin, s'exprime avec clarté, et tient aussi à retracer l'histoire du "vin de noix"  qui, traditionnellement, réunit les participants après la cérémonie.

Le pot était chaque année offert par la ville de Toulon. Or en 1995 les élections portèrent à la tête de la ville le Front National, les organisateurs décidèrent pourtant, comme à l'habitude, d'aller solliciter le pot destiné à  la cérémonie. Et, là, raconte Jean Morin, le nouveau Maire FN, Jean-Marie le Chevalier, leur répondit "Il est inutile d'honorer ce repaire de voyous".

Je présume que cette sinistre anecdote, que j'ai pris soin de me faire confirmer par plusieurs "habitués" avant de la rapporter, est souvent rappelée en ces lieux, à des fins pédagogiques, comme pour éviter toute confusion entre les valeurs de la Résistance et un parti d'extrême droite dont les inspirateurs se situaient plutôt en face,  du côté de la collaboration et la milice.

 

de nombreux villages étaient présents à la commémoration du 6 juin 2015 à Siou-Blanc.de nombreux villages étaient présents à la commémoration du 6 juin 2015 à Siou-Blanc.La cérémonie s'acheva par la Marseiiaise et aussi  le Chant des Partisans, accompagné à l'harmonica. Celui-ci semble actuellement un peu "négligé" lors de certaines réunions officielles, aussi nous en proposons l'une des nombreuses versions disponibles sur Youtube :

La matinée prit fin avec le fameux pot qui attendait les participants, à l'ombre sous les grands chênes à l'entrée du chemin de la ferme de Siou-Blanc. L'ambiance était simple et conviviale, j'en profitais pour faire la connaissance de quelques personnes avant de quitter un peu à regret ce "repaire de voyous".

Hasard du calendrier, il s'est trouvé que la deuxième conférence du Conseil de Développement du PNR de la Sainte Baume, qui s'est tenue le 8 juin à Belgentier, a porté sur la toponymie provençale  avec comme territoire d'étude  Signes et ses environs. Le conférencier,  Gérard Tautil, a consacré à ce sujet un ouvrage où l'on  trouve parmi les nombreuses références celle d'un site Internet très documenté :

où sont relatés en détail les événements tragiques de 1944, LIMATTES, SIOU-BLANC et  LE CHARNIER du Vallon des fusillés.